Emma dans la nuit.

« Quand j’y pense, j’ai la nausée. Parce que j’ai honte et parce que ça me dégoûte, mais aussi parce que je sais que le mal existe, et qu’il peut prendre les traits de l’amour de manière si convaincante qu’il rend les gens aveugles. »

IMG_2618

Auteur : Wendy Walker.

Editions Sonatines.

Date de parution : 15 février 2018.

302 Pages.

Prix : 21€

Résumé :

Les soeurs Tanner, Emma, 17 ans, et Cass, 15 ans, sont devenues tragiquement célèbres depuis leur inexplicable disparition de la communauté calme et aisée où elles ont grandi. Trois ans après les faits, Cass frappe à la porte de chez ses parents. Interrogée par le FBI, elle raconte l’enlèvement dont sa soeur et elles ont été victimes et décrit une mystérieuse île où elles auraient été retenues captives. Emma y serait toujours. Mais la psychiatre qui suit cette affaire, le Dr Abigail Winter, doute de sa version des faits. En étudiant sa personnalité, elle découvre, sous le vernis des apparences, une famille dysfonctionnelle. Que s’est-il réellement passé trois ans auparavant ? Cass dit-elle toute la vérité ?

Mon avis :

Cette semaine, je me suis plongée dans le dernier thriller de Wendy Walker, Emma dans la nuit. C’était pour moi une découverte totale de l’auteur. Et je vous assure que ce fût une très bonne surprise. Aussitôt lu que son premier livre était déjà dans mon panier de commande.

Wendy Walker nous vends un thriller psychologique qui promet de détenir toutes les clés nécessaires pour fasciner son lecteur. Je dois dire qu’en lisant la quatrième de couverture, je m’attendais à un rapt tout ce qu’il y a de plus basique. Et c’était très bien puisque j’aime ce genre de thème. Mais je ne m’attendais sûrement pas aux éléments de psychologie qu’intègre l’auteur dans son histoire. On sent une réelle recherche de la part de l’auteur par rapport à la maladie psychiatrique abordée. Aucune informations n’est mentionnées à la légère et c’est ce qui est appréciable dans ce genre de livre. C’est le travail qu’a réalisé l’auteur en amont. On ressent vraiment une implication totale de sa part lors de l’écriture de son roman. 

Outre ça, je dois dire que j’ai littéralement été baladée pendant la totalité de l’histoire, menée en bateau comme ça m’est rarement arrivé. Bien qu’a un certain stade de ma lecture (vers les 250 pages), les incohérences de l’histoire de Cass devenaient de plus en plus gênantes à mes yeux. Cependant, je n’aurai jamais imaginé un tel dénouement. Je n’aurai jamais imaginé être aussi captivée par cette histoire et surtout ressentir à ce point le besoin d’avoir le fin mot de cette histoire. J’ai été torturé durant tout le livre, frissonnant parfois d’horreur en visualisant certains passages. 

Je retiens donc une belle découverte de l’auteur mais également un très bon thriller psychologique que je ne suis pas prête d’oublier. Terminer ce genre de livre me rappelle pourquoi j’affectionne particulièrement ce genre littéraire, parce que je me retrouve en totale immersion dans l’histoire que le besoin d’en connaître le dénouement en devient obsessionnel. Et c’est comme ça, qu’on trouve un bon livre lorsque toutes ces clés sont assemblées.

2 commentaires sur « Emma dans la nuit. »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s