Au petit bonheur la chance.

« Lucette n’a pas beaucoup de sous, les repas sont simples, mais riches d’amour. Cela doit être ça « le secret » des recettes de grands-mères. »

IMG_2653

Auteur : Aurélie Valognes.

Editions Mazarine.

Date de parution : 07/03/2018

334 Pages.

Prix : 17,90 €

Résumé :

1968. Jean a six ans quand il est confié du jour au lendemain à sa grand-mère. Pour l’été. Pour toujours. Il n’a pas prévu ça. Elle non plus. Mémé Lucette n’est pas commode, mais dissimule un coeur tendre. Jean, véritable moulin à paroles, est un tourbillon de fraîcheur pour celle qui vivait auparavant une existence paisible, rythmée par ses visites au cimetière et sa passion pour le tricot. Chacun à une étape différente sur le chemin de la vie – elle a tout vu, il s’étonne de tout. Lucette et Jean vont s’apprivoiser en attendant le retour de la mère d petit garçon. Ensemble, dans une société en plein bouleversement, ils découvrent que ce sont les bonheurs simples qui font le sel de la vie.

Mon avis :

À la même heure hier soir, j’étais en train de refermer ce livre avec un sentiment de tristesse et de joie profonde, mais surtout le sentiment d’être arrivé au bout de celui-ci. Qu’il ne manquait rien à cette histoire et que cette fin malgré qu’elle soit à la fois triste et heureuse, était tout bonnement parfaitement choisie. C’est ce que j’aime avec les livres d’Aurelie Valognes. Des livres d’une douceur infinie abordant des sujets du quotidien qui se révèlent très souvent difficile parce que c’est ce que la vie est… Dure et belle en même temps. Et c’est ce qu’est un livre d’Aurelie Valognes, complexe et beau à la fois.

Avant tout, je vous brosse le tableau. Jean vit seul avec sa mère, Marie, jusqu’au jour où elle le confie à sa grand mère pour lui préparer une belle vie à Paris. Mais nous sommes dans les années 60 et à cette époque rien n’est plus complexe que la vie d’une femme. Je ne vous en dit pas plus, je préfère vous laisser dans le flou parce que c’est ce qui vous poussera à lire ce livre.

Les personnages d’Aurelie Valognes sont comme ce gamin dont vous vous occupez dans vos soirées baby-sitting, incroyablement attachant, parfois agaçant mais tellement aimant. Je crois que je n’ai encore jamais détesté un personnage de cet auteur. Ils ont tous leur petit quelque chose qui font que je les aime pour des raisons différentes. Ce sont des personnages du quotidien, c’est votre voisine de palier âge de 80 ans, ou encore le charcutier qui glisse toujours une rondelle de saucisson en plus dans votre commande, ou encore le pharmacien qui s’enquiert de votre état de santé. Quand vous ouvrez un roman d’Aurelie Valognes, vous aurez immanquablement l’impression d’être à la maison. D’être à l’endroit précis où vous devez être ! J’avais oublié la sensation de plaisir que je ressens en fermant l’un de ses romans. Le sentiment d’avoir lu quelque chose qui m’a fait du bien mais surtout quelque chose qui aurait pu m’arriver tant la réalité de ses histoires est présente.

Je tiens encore une fois à remercier cet auteur parce que c’est un vrai bon moment de lecture ! Parce qu’après avoir refermé l’un de ses livres, il est difficile d’en trouver un qui vous rendra aussi paisible et joyeux par la suite. C’est tout ! J’ajouterai juste à l’attention de toutes ces personnes intriguées par les couvertures en vieux mouchoir Vichy et les expressions à la « mort moi le noeud » des titres d’Aurelie Valognes, de foncer sans se retourner ! D’y aller comme ça au feeling juste parce que c’est drôle et original. Je vous promets que vous ne serez pas déçu !

Je tenais également à remercier Babelio qui m’a permis de lire cette ouvrage mais surtout de rencontrer Aurélie qui est une personne aussi douce et belle que ses livres. Touchante, émouvante et qui vous fait ressentir des émotions auxquels vous n’étiez pas préparé. D’une gentillesse sans égale et avec qui j’ai pris plaisir à discuter quelques minutes. C’était la première fois que j’avais la chance de rencontrer un auteur, et je dois dire qu’elle restera à jamais gravé dans ma mémoire.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s