Norma.

«De nos jours, les femmes ont les mêmes droits, les mêmes chances, et pourtant nous ne recueillons pas les fruits de la victoire. Nous offrons juste des matériaux aux industries de la beauté, nous offrons notre travail, de siècle en siècle nous offrons notre visage, nos cheveux, notre utérus, nos seins, et les hommes continuent d’empocher les bénéfices. »

Auteur : Sofi Oksanem.

Editions Le livre de Poche.

Date de parution : 30 Mai 2018.

408 Pages.

Prix : 8,20 €

Résumé :

Les témoins sont unanimes : Anita Ross s’est jetée sur les rails du métro de Helsinki. Norma, sa fille unique, refuse de croire au suicide. Anita ne l’aurait jamais laissée seule avec son secret : ses cheveux sont vivants, ils ressentent des émotions, s’animent et poussent si vite qu’elle est obligée de les couper toutes les heures. Prête à tout pour connaître la vérité, Norma décide de retracer les derniers jours de sa mère, allant jusqu’à se faire embaucher dans le salon de coiffure où elle travaillait. Ses découvertes font ressurgir un passé trouble qui n’est pas sans susciter l’attention d’un puissant clan de la mafia locale.

Mon avis : 

Dans son roman, Sofi Oksanen nous emmène dans le monde du cheveu. Norma est dotée de cheveux qui poussent à une vitesse impressionnante et qui sont doués de sensibilité. Grâce à ses cheveux, elle peut déceler la maladie dont sont atteints les gens qui l’approchent. Capacité qui lui provient d’une de ses ancêtres. Sans que Norma ne le sache, sa mère se fait embaucher dans un salon de coiffure et se lance dans le trafic de cheveux… Cependant derrière ce trafic de cheveux, autre chose se trame… Et la mère de Norma fini par mettre fin à ses jours… Mais est-ce vraiment un suicide ?

Norma est un roman un peu particulier. Je m’attendais à une enquête policière, quelque chose de basique probablement. Mais je n’avais pas envisagé le côté complètement surnaturel du livre et je n’ai malheureusement pas réussi à m’en imprégner. Le sujet du trafic de cheveux qui dissimule le trafic de bébés. C’était trop pour moi. Beaucoup tiré par les cheveux (sans mauvais jeu de mot). Pourtant j’étais curieuse et impatiente de découvrir l’univers de Sofi Oksanen. Finalement, je me rends compte que ça n’est pas un univers qui me correspond réellement.

Comme je le disais, je n’ai pas réussi à rentrer dans ce livre. J’ai été dérouté par la multitude d’intrigue qu’on trouve dans ce livre. Je n’ai pas trouvé de réel fil conducteur, m’embrouillant l’esprit au fil de ma lecture. La cohérence m’a clairement manquée. J’ai dû me forcer à continuer de lire ce livre, et ce fût très difficile. J’ai eu envie d’abandonner à de nombreuses reprises. J’avais envie de connaître l’auteur après avoir entendu parler de Purge, et j’aurai probablement dû commencer par ce livre avant de lire Norma. 

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s