Inexorable.

« Ils se sont bâti une belle vie tous les deux, pleine de rires, de joie et de complicité. Il s’en souviendra à un moment. Et elle sera là quand il émergera. »

Auteur : Claire Favan.

Edition Robert Laffont.

Collection : La bête noire.

Date de parution : 11 Octobre 2014.

384 Pages.

Prix : 20 €

Résumé :

Vous ne rentrez pas dans le moule ? Ils sauront vous broyer.
Inexorables, les conséquences des mauvais choix d’un père.
Inexorable, le combat d’une mère pour protéger son fils.
Inexorable, le soupçon qui vous désigne comme l’éternel coupable.
Inexorable, la volonté de briser enfin l’engrenage…
Ils graissent les rouages de la société avec les larmes de nos enfants.

Mon avis : 

Avant toute chose, je voudrais préciser pourquoi mon choix de citation s’est tournée vers celle-ci car ce livre en comporte de très bonnes. Quand j’ai lu ces mots, j’ai été touché par leur puissance, l’impact que ceux-ci pouvait avoir. Quand j’ai terminé le livre, ceux-ci ont pris tout leur sens.

Je commencerai par vous dire qu’Inexorable est fait pour toucher tous les coeurs, bon nombre en tout cas. Et qu’il est pour moi inimaginable de ne pas être aimer ce dernier opus de Claire Favan. Oui, c’est un roman noir, et ça ne peut pas plaire à tous. Mais celui-ci est bourré d’émotion. Alors avant de détailler mon avis, je commencerais par remercier les éditions Robert Laffont, précisément Filippa qui m’a permise d’intégrer le club de La bête noire, et surtout de lire ce livre. Et puis, bien évidemment, merci à Claire Favan.

Inexorable, c’est l’histoire d’Alexandra qui voit sa vie, sa famille volée en éclat le jour où son mari se fait arrêter par la police, une arrestation brutale qui se déroulera sous les yeux de son enfant de quatre ans. Inexorable, c’est la descente aux enfers d’une famille qui semblait heureuse. Inexorable, c’est un concentré d’émotions, de sentiment que tout être est amené à ressentir dans sa vie. Le besoin de sauver, de protéger envers et contre tout, la chair de sa chair. 

Certaines lectures ont la particularité de se détacher des autres, de prendre une ampleur considérable. Une dimension qu’on aurait jamais imaginée. Inexorable est de ces lectures. Je pensais ouvrir un thriller comme beaucoup d’autres, un qui saurait me tenir en haleine, m’offrir des rebondissements, une intrigue, et une fin surprenante. Claire Favan à relevé ce défi, mais elle y ajoute un univers émotionnel auquel je ne m’étais pas préparé. Une quatrième de couverture mystérieuse et très pauvre en information, m’a poussé à commencer ce livre en personne non-voyante. Je ne savais pas à quoi m’attendre, j’étais presque perdue. Vous savez quand vous commencer un livre sans savoir où l’auteur veut en venir, sans savoir la trajectoire qu’il va prendre. C’est déstabilisant. D’autant plus que Claire Favan fait fort en demandant a son fils de 12 ans, Gabriel de réaliser la préface de son livre. Quelle idée grandiose.

Pendant le premier tiers de ma lecture, j’étais perdu en eau trouble, dans le second j’ai commencé a y voir plus clair tout en me demandant inlassablement où Claire Favan voulait en venir. Dans la dernière partie, tout à pris son sens. Elle m’a tenue. J’ai été prise au piège de sa lecture. Elle ne m’a pas offert de répit, pas de possibilité de reprendre ma respiration. J’étais prise dans l’engrenage. 

Encore une fois, je tiens à dire que je ne connaissais pas la plume de Claire Favan. J’ai eu la chance de rencontrer cette femme au Salon de Saint-Maur en Poche. Une femme adorable à qui j’ai avoué ne jamais avoir lu ces livres. Je lui ai gentiment demandé de me conseiller l’un de ces livres, de me convaincre de lui en prendre un. J’ai choisi Dompteur d’Anges, que je n’ai pas encore pris le temps de découvrir. Ma capacité de lectrice a été mis a rude épreuve cette année et j’ai pris du retard dans mes lectures. Cependant je suis très heureuse d’avoir découvert cette auteure avec Inexorable. 

Car Claire Favan nous délivre aujourd’hui un roman noir incroyable. Un roman noir qui prend aux tripes, qui les torts dans tous les sens. J’ai beau cherché, je ne lui trouve aucun défaut. Un roman poignant, déconcertant et d’une puissance surprenante. Si vous hésitez encore, c’est bien dommage car en le lisant pas, vous manquez un coup de maître.

6 commentaires sur « Inexorable. »

Répondre à loudiebouhlis Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s