L’empathie.

instasize_1902071920052730568732941586014.png

Auteur : Antoine Renand.

Editions : Robert Laffont.

Collection : La bête noire.

Date de parution : 17 Janvier 2019.

447 Pages.

Prix : 20 €

Résumé :

« Il resta plus d’une heure debout, immobile, face au lit du couple. Il toisait la jeune femme qui dormait nue, sa hanche découverte. Puis il examina l’homme à ses côtes. Sa grande idée lui vint ici, comme une évidence ; comme les pièces d’un puzzle qu’il avait sous les yeux depuis des années et qu’il parvenait enfin à assembler. On en parlerait. Une apothéose. »

Cet homme, c’est Alpha. Un bloc de haine incandescent qui peu à peu découvre le sens de sa vie : violer et torturer, selon un mode opératoire inédit. Face à lui, Anthony Rauch et Marion Mesny, capitaines au sein du 2eme district de police judiciaire, la « brigade du viol ». Dans un Paris transformé en terrain de chasse, ces trois guerriers détruits par leur passé se guettent et se poursuivent. Aucun ne sortira vraiment vainqueur, car pour gagner il faudrait rouvrir ses plaies et livrer ses secrets.

Mon avis :

Voila sept jours que j’ai terminé « L’empathie » et je dois dire que je repousse cette chronique depuis. Pourquoi ? Je ne saurais l’expliquer. Probablement parce que ce n’est pas un coup de coeur, et que je n’arrive pas à savoir pourquoi… Avez vous déjà vécu ça ? Le fait qu’il ait manqué un petit quelque chose mais que vous soyez incapable de l’expliquer. Peut-être cette fin qui ne m’a pas vraiment plu, que je comprends mais que je n’aime pas. Oui.. Je suis assez chiante, on peut le dire. Dans tous les cas, rassurez-vous ce n’est pas un coup de coeur mais c’est une excellent lecture. Un kiff. Un très bon moment.

Plusieurs viols, différentes enquêtes. Une brigade, celle du viol de 2eme district de la PJ de Paris. A sa tête, deux enquêteurs Anthony Rauch et Marion Mesny. Une enquête va se démarquer, celle du « Lezard ». Des couples sont agressés à leur domicile, mais une question subsiste… Comment l’agresseur s’est-il introduit chez eux ?

« L’empathie », c’est bien plus qu’un simple thriller, ou qu’une simple enquête policière. C’est avant tout un livre qui fait réfléchir. Un livre qui vous fera changer d’avis comme de chemise. Antoine Renand a clairement comme objectif celui de faire réfléchir son lecteur, de le faire douter sur ses avis. Et pour cela, l’auteur joue avec les mots, il l’est manipule avec une habileté déconcertante. Son roman est construit de façon à faire évoluer son lecteur.

De nombreux chapitres se succédant de façon méthodique, puisque pendant tout le déroulement de l’enquête, on a des chapitres qui font référence au passé des différents personnages permettant à l’histoire de prendre son sens. Alors qu’on s’imagine avoir affaire à un thriller semblable à beaucoup d’autres, on est surpris par le talent d’écriture de l’auteur. De multiples hypothèses prennent forme dans l’esprit du lecteur avant d’être mise à mal par l’auteur. Sa plume fluide est claire, fascinante et très descriptive et on sent un réel travail de recherche de la part de l’auteur. Une histoire qui ne manque pas de rythme, de multiples rebondissements et une évolution significative de tous les protagonistes. Des anti-héros auquels on s’attache immanquablement malgré des raisons qui nous pousseraient à les détester. C’est un excellent thriller qui prend aux tripes, qui demande au lecteur de faire preuve d’une qualité pas si simple, l’empathie. Le fait de comprendre autrui sent pour autant se mettre à sa place car cela est impossible.

Ce qui ressort de tout ça, c’est un premier roman prometteur qui donne envie de suivre les futures parutions d’Antoine Renand. Un thriller que je recommande malgré son tapage médiatique incessante qui pourrait en freiner plus d’un.

Un commentaire sur « L’empathie. »

Répondre à lecturesdudimanche Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s