Nulle part sur la terre.

« Il était facile de haïr tout le reste mais se haïr soi-même était une torture. »

IMG_2274

Auteur : Michael Farris Smith.

Edition Sonatine.

362 Pages.

Prix : 21€

 

Résumé :

Une femme marche seule avec une petite fille sur une route de Louisiane. Elle n’a nulle part où aller. Partie quelques années plus tôt sans rien de la ville où elle a grandi, elle revient tout aussi démunie. Elle pense avoir connu le pire. Elle se trompe.

Russell aussi a quitté sa ville natale, onze ans plus tôt. Pour une peine de prison qui vient tout juste d’arriver à son terme. Il revient chez lui en pensant avoir réglé sa dette. C’est sans compter le désir de vengeance de ceux qui l’attendent. 

Dans les paysages désolés de la compagne américaine, un meurtre va réunir ces âmes perdues, dont les vies vont bientôt ne plus tenir qu’à un fil.

Mon avis :

Un roman noir surprenant, qui au début, m’a laissé clairement dubitative. J’ai été grandement perturbé par la façon qu’a Michael Farris Smith de décrire l’environnement. Celui-ci exagère l’utilisation de virgule et de conjonction ( « Et » ) ce qui peut vite devenir agaçant. Ce fût le cas pour moi. Je me suis senti très souvent perdue. Du moins au début. Cependant, ce n’est pas tout, l’auteur a une plume bien à lui, qui captive, qui prends au coeur. Il m’a fait ressentir des émotions, là où je n’aurais vraiment pas cru en ressentir.

Ensuite le point négatif sur les descriptions finit par s’estomper, laissant place à l’envie d’en savoir plus et surtout de suivre assidûment nos personnages.

A ce propos, l’auteur choisit de nous faire suivre deux personnages distincts qui au dessus tout soupçon, n’ont rien en commun. Deux personnages avec histoires de vies compliquées. D’abord Maben, une jeune femme complètement démunie, sans sous et à la rue avec sa fille de quatre ans, qui décide de rentrer dans sa ville natale. Puis Russell, un ex-tolard, tout juste sorti de prison qui revient, lui aussi, dans sa ville natale. Un point commun, la même ville. Des destins qui se croisent. Des personnages qui nous touchent en profondeur. J’ai été happé par ces personnalités, par ces histoires, par ces choix de vies. 

On va suivre la tentative de  reconstruction de ces personnages malgré les aléas de la vie qui vont venir leurs mettre des bâtons dans les roues. Un courage. Une force surréaliste. Mais surtout la beauté d’une rencontre, d’une sorte de dette entre ces deux personnages.

Un livre auquel je ne croyais pas du tout au départ. Et qui, finalement, devient une incroyable lecture. Je recommande ce livre car outre son étiquetage de roman noir, c’est aussi un magnifique livre. Une très belle histoire. 

Publicités

2 commentaires sur « Nulle part sur la terre. »

    1. Merci ma belle pour cet adorable commentaire. Je te le recommande vraiment. Il m’a touché ce livre. Il est vraiment beau, et bien écris. Malgré le soucis des descriptions, l’auteur à une plume très attachante.

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s