Comment t’écrire adieu.

« Je sais aussi que c’est joli de se manquer quand on est assuré de se revoir. »

Auteur : Juliette Arnaud.

Edition Belfond.

Date de parution :  06 Septembre 2018.

169 Pages.

Prix : 17 €

Résumé :

À 45 ans, Juliette se retrouve face à elle-même, avec le coeur déchiré et l’envie de rire de tout. Elle se repasse alors les 14 titres de sa bande originale, d’Etienne Daho à Dolly Parton, sans oublier Bruce Springsteen, 14 pop songs qu’elle a écoutées religieusement et dont elle connait les paroles par coeur. Pourquoi sa vie chante-t-elle tout à coup si faux ? Qu’est ce qui a mal tourné ? Elle pourtant suivi à la lettre ce que les refrains suggéraient. Elle a scrupuleusement appliqué les adages de chacun des couplets. À défaut de réponse, puisque R. est parti sans un mot, Juliette va s’y coller, à écrire adieu. Elle essaiera d’être drôle et elle sera sincère, pour comprendre, peut-être que tout ce qui mène à la fin d’une histoire d’amour, on le porte en soi.

Mon avis :

Dans ce roman, Juliette Arnaud parle de sa relation au sentiment. De ses sentiments d’amitiés mais aussi, et surtout de ses relations à l’amour. Son livre porte beaucoup sur sa relation avec un homme en particulier, un homme qu’elle nommera « R ». Un homme qui se joue d’elle au quotidien, sans que celle-ci ne s’en plaigne vraiment. Un roman que je qualifierais d’intriguant car même si je ne me suis pas senti emporté par cette histoire, j’étais curieuse de savoir comment la fameuse histoire d’amour de Juliette et de « R » a pu se terminer. 

Comment dire ? Je n’ai pas bien compris l’intérêt de ce livre pour tout dire. Comme mentionné plus haut, j’étais curieuse de connaître le fin mot de l’histoire. Mais mis a part ça, je n’ai pas aimé cette lecture. J’ai considéré ça comme une perte de temps, ni plus ni moins.  Bien que l’écriture soit assez facile, le contenu n’était pas très intéressant. C’était lent et quelque peu sans saveur. Je dois dire que je l’ai lu dans son intégralité uniquement par respect pour la maison d’édition qui me l’a gentiment fait parvenir. Mais ce n’est pas une lecture que je recommanderais. Quand a cette fin que j’ai tant attendu, elle était comme le reste du roman, fade et décevante. 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s