En ton âme et conscience…

« En fait, on a tous peur de mourir, et j’ai eu peur longtemps. Jusqu’au jour où j’ai vu qu’il y avait pire. »

Auteur : Claire Norton.

Edition Robert Laffont.

Date de parution : 20 Septembre 2018.

403 Pages.

Prix : 19,50 €

Résumé :

Un bon ange veille sur vous… c’est un enfant de dix ans.

Alors qu’il est à peine adolescent, Evan assiste à l’enlèvement de sa petite soeur Kelsie. Tétanisé par la peur, il ne peut rien faire.
Vingt-cinq ans plus tard, Evan est devenu un brillant chirurgien qui mène un combat quotidien pour sauver des vies.
Mais il ne s’est jamais pardonné la disparition de sa soeur.
Un jour, il est abordé par un enfant de dix ans, aussi malicieux que mystérieux, qui lui révèle que Kelsie est vivante et qu’elle court un grave danger.
Le petit garçon propose alors un pacte à Evan… qui pourrait faire basculer leurs vies à tous deux.

Mon avis :

En arpentant la page des propositions de Babelio pour sa dernière masse critique, je suis tombé par hasard sur ce titre. « En ton âme et conscience… » Sans pouvoir me l’expliquer, j’ai été immédiatement intriguée, curieuse aussi d’en savoir davantage. J’ai donc tenté ma chance pour ce roman et miracle, je l’ai reçu. Ma bonne étoile littéraire n’était visiblement pas très loin. Ensuite, j’ai découvert cette couverture surprenante de par ses couleurs et ses motifs. Et autant vous dire que j’étais déjà conquise, avant même de commencer ma lecture. Puis enfin un résumé qui n’a pas tardé à me mettre l’eau à la bouche. Sans savoir que ça n’irait qu’en s’améliorant.

« En ton âme et conscience… », c’est l’histoire de plusieurs personnes. Des gens qui n’ont rien en commun, rien à voir les uns avec les autres. Il y a d’abord Evan, un chirurgien des urgences de talent qui a vu sa petite soeur se faire kidnapper sous ses yeux lorsqu’il était enfant. Il y a Angie qui voit son couple s’étioler doucement. Susan, son époux Richard et leurs trois enfants. Puis Lena, artiste peintre, détruite par l’accident de son frère. Et ce mystérieux petit garçon, Casper (vous avez bien lu, Casper le gentil fantôme).

Je réfléchis déjà depuis plusieurs jours comment vous donner envie de lire ce petit bijou. Et finalement je pense écrire simplement ce que j’ai ressenti en le lisant. Pour tout vous avouer quand je l’ai commencé et vu qu’on parlait de plusieurs personnages indépendamment les uns des autres, je dois dire que j’ai eu très peur. Je ne suis pas une grande adepte des romans qui relate l’histoire de multiples personnages. Cela a tendance a vite m’induire en confusion. Je m’y perds tout simplement.

C’était sans compter la plume de Claire Norton, une plume que je n’avais pas encore eu la chance de découvrir puisque c’est son premier roman. Et quelle excellente surprise. Comme vous devez vous en douter, j’ai littéralement adoré cette lecture. Claire Norton à une plume très fluide, facile à appréhender mais surtout cultivée. Elle utilise des mots, des termes qu’elle connaît. Elle ne se contente pas d’imbriquer des mots les uns aux autres, non ce qu’elle écrit à un sens. Et simple de compréhension parce qu’elle a des mots adaptés aux lecteurs. Mais surtout et alors qu’on ne s’y attends pas, une intrigue se met en place, des rebondissements aussi et du suspense. Claire Norton captive très rapidement son lecteur, le poussant à ne jamais lâcher son roman. Elle ne souhaite qu’une chose, que l’on dévore son roman et ça se sent. Et évidemment ça a été mon cas. Une histoire d’un réalisme déconcertant, associée à un soupçon de fantastique. Pour moi qui ne suit pas une adepte de ce genre, j’ai légèrement eu peur. J’ai eu peur que le livre perde en crédibilité, et que cela étouffe l’intérêt du livre. J’avais tort ! Ce livre est une petite merveille. 

Claire Norton prouve son talent dans la construction d’intrigue, car pour un livre de 400 pages, il faut être suffisamment habile pour ne pas étirer la base du roman. Vous voyez sûrement de quoi je parle : éviter les répétitions. La redondance est ce qu’il y a de pire dans un roman. A aucun moment, on ne trouve le livre trop long. A aucun moment, on se dit que c’est répétitif, que ça n’en finit pas. Non. Et c’est ce qu’on aime dans un auteur tout neuf. Et enfin, j’aimerai parler des personnages. Claire Norton a fait le choix de mêler plusieurs destins ensembles. Même si certains font des choix que l’on n’accepte pas tout au long du roman. Je dois vous dire que Claire Norton arrive à ressortir le meilleur de ses personnages, elle joue sur notre capacité d’empathie. J’ai aimé chacun des personnages, ayant des coups de coeur pour certains. Pour moi, le personnage correspond à 80% du roman, si vous ne pouvez vous attacher ou vous identifier, alors vous ne pourrez pas vous immerger complètement dans votre roman. 

En définitif, ce livre est un petit bijou de lecture. Et il est a gagner sur ma page instagram.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s