Entre deux mondes.

« Partout dans le monde, quel que soit le niveau de pauvreté ou de détresse, tu trouveras toujours un homme sans cœur pour tenter d’en profiter. »

Auteur : Olivier Norek.

Editions Michel Lafon.

Date de parution : 5 Octobre 2017.

409 Pages

Prix : 19,95€

Résumé :

Adam a découvert en France un endroit où l’on peut tuer sans conséquences.

Mon avis :

Quand tu attends presque trois semaines pour faire une chronique… Tu te rends compte que tes souvenirs sont flous et que ça va être complexe. Par chance, je me souviens parfaitement ce que j’ai pu ressentir à la lecture de ce livre… Et c’est une multitude d’émotions.

Ici, on va suivre Adam, un policier syrien qui tente tant bien que mal de sauver son pays de l’anarchie actuel jusqu’au moment où sauver sa famille prends le pas sur tout le reste. Puis en parallèle, Bastien, un policier français tout nouvellement muté sur Calais, et notamment au abord de la jungle de calais. La jungle de calais, c’est l’enfer. Une sorte d’enfer, surtout pour ses occupants. Des immigrés qui sont l’attente et surtout dans l’espoir de pouvoir passer sur le territoire du Royaume Uni. Mais en attendant, l’enfer se passe au sein de la jungle. 

Olivier Norek sait de quoi il parle et ça se ressent. Et il n’y rien de mieux qu’un livre parfaitement documenté. Parce que ça se ressent, cette différence entre un livre avec un sujet travaillé, et un livre qui l’est beaucoup moins voir pas du tout. Et je dois dire que j’ai un faible pour la réalité du monde, de la société d’aujourd’hui. J’aime ces romans qui n’ont pas peur d’aborder ces sujets délicats, qui ne devraient pas être aussi délicat. On ressent la profession initiale de l’auteur et c’est plaisant. Son travail de recherche, d’immersion, de vécu même, est un plaisir pour le lecteur car c’est la meilleure manière d’impliqué ce dernier. 

Si vous me suivez sur Instagram, vous avez pu voir que j’ai été plus qu’impliqué émotionnellement dans ce roman. Bon c’est probablement dû a mon hypersensibilité, je vous l’accorde mais pas seulement. Parce que la personnalité des personnages, la construction du roman, la description élaborée des lieux et des événements pousse le lecteur à être complètement pris par le roman. Une lecture forte, et bouleversante mais que je garde en mémoire et que je suis loin d’oublier.

A lire absolument. 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s